La politique, c’est aussi se comprendre et s’entendre

février 5, 2016

Après le premier tour des élections de la 16ème circonscription du parti Les Républicains, les urnes ont donné leur verdict.

Quel est le constat ?

Ce constat est à l’image de notre société, l’attachement à des hommes qui ont labouré le terrain depuis de longues années et un désir de rénovation.

Un attachement à l’histoire et un désir d’audace.

L’objectif que nous devons avoir pour ce second tour est donc de tout faire pour rassembler ces deux volontés.

Ce second tour doit marquer notre volonté de rassemblement autour de Roland CHASSAIN arrivé en tête du 1er tour plutôt que l’image d’un parti qui pour rénover écarte l’un des leurs.

Nos électeurs ne le comprendraient pas d’autant plus que nous devons nous rassembler dans les mois à venir face aux échéances qui nous attendent. Si nous devons partir en guerre, c’est contre nos adversaires et certainement pas contre les nôtres.

Respectons l’ordre imposé par le résultat de cette élection interne, ne nous affaiblissons pas en nous divisant

Donnons une image gaullienne de notre action et de notre volonté par le rassemblement.

Je propose donc que notre audace soit de nous retrouver au-delà du second tour dans un comité qui nous réunisse tous autour de nos idées sur l’emploi, la citoyenneté, l’environnement, l’identité et les grands thèmes qui nous animent et pour lesquels nous devons faire des propositions concrètes pour réussir les échéances qui nous attendent.

Je m’engage à mettre en œuvre cette proposition au lendemain des élections avec tous ceux qui se retrouvent dans ce projet.

 

Jean MANGION