Nous sommes en guerre

juillet 20, 2016

Le 14 juillet 2016 marque un tournant important dans l’histoire du terrorisme en France.

Nos pensées doivent accompagner
– Les forces de l’ordre qui se battent avec leurs moyens.
– Les familles des victimes qui subissent un drame insensé, inacceptable. Il n’y a pas de mot pour le décrire. Il laissera à jamais des blessures qui ne se refermeront pas et des pensées qui seront éternelles vers ceux qui nous ont quittés, lâchement assassinés.

Mais ce massacre nous montre l’insouciance de ceux qui ont voulu nous faire croire que l’on pourrait continuer à vivre comme avant.

NON, nous sommes en guerre et nous devons nous comporter comme des guerriers. Il en va de la vie de nos enfants.

Nous devons mener un combat préventif contre ceux qui représentent une menace potentielle sur notre territoire. Les mesures à prendre doivent être radicales. L’Etat doit savoir dans ces moments exercer une violence défensive par l’enfermement, la surveillance, par le recours à nos armées, par des expulsions, par des frontières européennes surveillées et fermées, par des armements à la hauteur des attaques que nous subissons et par une vigilance de chacun à chaque instant.

Affirmons notre fierté de défendre notre pays contre ceux qui veulent le détruire.

C’est la meilleure réponse que nos gouvernants donneront aux morts de ce funeste 14 juillet, mais que nos gouvernants aient le courage de le faire : traquer les terroristes partout et sans relâche pour sauver la civilisation des Lumières.

Jean MANGION
Mardi 19 juillet 2016